Comprendre mon jardin par les plantes sauvages qui y poussent

 

Image 1Que l’on ait un petit jardin, un grand potager, une terrasse, une jardinière, un coin pelouse,....elles sont là.
Mais pourquoi ? à quoi servent-elles ? pourquoi mon voisin n’a pas les mêmes que moi ? pourquoi reviennent-elles si je les arrache ?
Toutes ces plantes ne sont pas là par hasard et chacune d’entre elle à un rôle à jouer là où elle pousse et au moment où elle pousse.

Les plantes sauvages sont avant tout révélatrices de la nature et de l'état de santé du sol sur lequel elles poussent. Elles nous racontent ce qui se passe dessous et sont là pour rétablir ou réparer une carence du sol. Puis elles disparaissent après avoir fait leur travail pour laisser la place à d'autres plantes qui viennent prendre le relais.

On sait maintenant que ces végétaux qui peuvent rétablir un équilibre dans le sol peuvent aussi agir sur l'animal qui mange ces plantes et sur les hommes qui mangent ces animaux qui ont mangé ces plantes. La nature est généreuse, elle offre une multitude de plantes comestibles gratuites pour le plaisir de nos papilles et pour la plupart avec des propriétés médicinales, que nos grands-mères n'hésitaient pas à cueillir pour le bien être de toute la famille. Image 2

Mettre des fleurs dans notre assiette est déjà une façon de se nourrir. Selon un dicton indien, il semblerait que "nous sommes ce que l'on mange".... pourquoi s'en priver....

En réalité il n'existe pas de "mauvaises herbes", mais seulement des plantes dont on ne connait pas l'utilisation.

Dans sa ferme au cœur des Monts du Lyonnais, Estelle Decrozant cueille les herbes sauvages et cultive son jardin de plantes aromatiques et médicinales, pour remettre au goût du jour les remèdes de nos grands-mères.

Estelle Decrozant, productrice de plantes aromatiques et médicinales, est diplômée de l'Institut de Formation des Herboristes.Image 4

Formée chez Gérard Ducerf (auteur des encyclopédies des plantes bio-indicatrices) et chez François Couplan (Ethnobotaniste), elle organise régulièrement sur son exploitation agricole des ateliers pour découvrir la flore locale sauvage, comestible et médicinale.

Elle anime des conférences sur les plantes bio-indicatrices et des ateliers de cuisine des plantes sauvages.